Construire un groupe électrogène solaire

Réalisation d'un groupe électrogène (pour une Tiny house).Réalisation d'un groupe électrogène (pour une Tiny house).

Avoir une Tiny-House c’est souvent synonyme de bricolage ou bien de
veillées à l’extérieur. Toutes ces activités nécessitent un peu de
puissance électrique, que ce soit pour alimenter de l‘électro-portatif
ou éclairer vos soirées d’été.

Pour répondre à ces besoins, j’ai décidé de construire un petit groupe
électrogène solaire. Le but était d’avoir un ensemble de bonne qualité
tout en ayant un prix de revient limité.

Pourquoi construire son groupe solaire autonome?

Je voulais tout d’abord avoir la possibilité d’avoir un peu de
puissance électrique pour différents usages et ce sans la contrainte
d’une rallonge. J’avais également une préférence pour le solaire par
rapport au groupe électrogène fonctionnant à l’essence. Le but, que
l’ensemble soit d’un faible encombrement, toujours disponible et si
possible apprendre en le construisant.

 

Le choix des composants
Le panneau solaire : J’ai choisi un panneau solaire de 20 watts
en 12 volts, mono crystallin. La puissance n’est pas énorme mais cela suffit pour mes besoins à savoir alimenter une petite pompe à eau et éclairer le soir.
Cela permet aussi de garder des dimensions et un poids correct.

La batterie :Comme pour le panneau solaire, choisir une batterie
n’est pas un exercice simple.

J’ai préféré une batterie à gel (AGM) plutôt qu’une
batterie au plomb. Niveau spécifications, 12 volts et 18 ampères. Elle
reste compacte mais assez lourde.

Le régulateur de charge :Là encore le choix est vaste, trop
vaste. J’ai finalement opté pour ce modèle: Attention, il est par
défaut activé pour activer sa sortie la nuit.
J’ai perdu un peu de temps à comprendre pourquoi rien ne
fonctionnait et la (très) courte notice en Anglais mal traduite du
Chinois n’était pas d’une grande aide.

Le voltmètre : Il est facultatif mais il permet de connaitre le
niveau de charge de la batterie.

On en trouve à moins de 2 euros sur Internet. J’ai choisi
de ne pas l’utiliser en permanence car il ne me parait pas très
résistant pour un milieu extérieur et que je crains qu’il ne consomme
en permanence le précieux courant. Je l’utiliserais donc au besoin,
laissant au régulateur le soin d’éviter toute décharge trop profonde
de la batterie.

Le reste des fournitures : Pour le structure, je me suis basé
sur des cornières en aluminium en 20x20mm. L’avantage de ce matériau
est d’être relativement léger et surtout de ne pas rouiller.

Pas besoin de peinture!. Prévoir aussi quelques boulons et un peu de cable électrique. Ne pas mettre de fil de trop petit diamètre (minimum 1.5mm) pour éviter toute surchauffe.
Prévoyez également un interrupteur et/ou une prise si vous voulez
éviter le recours systématique au tournevis à chaque branchement.

Les étapes de la construction

 

Les étapes de la construction du groupe électrogène.

Les étapes de la construction du groupe électrogène.

La construction ne présente pas de difficulté particulière.
1. Commencer à découper les cornières aluminium en fonction de la
taille de votre panneau solaire. La règle est la suivante, votre
panneau doit être décollé du sol d’environ 10 cm pour éviter que
d’éventuelles herbes lui fassent de l’ombre. Si la végétation est plus
importante chez vous, vous pouvez bien entendu adapter ces dimensions.
L’autre principe à respecter est que votre panneau solaire fasse un
angle à 45°, de manière à maximiser son exposition au soleil.
2. Assemblez ensuite les différents morceaux à l’aide de petits boulons.
3. Vous pouvez maintenant passer au câblage. Attention à l‘étanchéité
des contacts, le milieu extérieur est parfois hostile.

Première application, la pompe solaire
Pour tester l’ensemble, rien de tel que le raccordement à une petite
pompe pour arroser depuis une cuve d’eau de pluie. Le modèle choisi
est une comet, apparement destiné à la base aux campings cars. J’ai
préféré la mettre dans un tube PVC entouré d’un fin tamis pour éviter
toute usure prématurée.

La prochaine étape

Le groupe étant destiné à rester dehors une bonne partie de l’année,
il doit être résistant aux intempéries, surtout pour la partie
électrique. Je suis en recherche d’un récipient dont l’usage pourra
être détourné de façon à réaliser un carénage étanche de la batterie,
du régulateur et des connexions.

CatégorieOrganisation
Auteur

Architecte d'intérieur spécialisée dans le micro-habitat. Passionnée de création, de DIY et de développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *