Un rêve concrétisé, une Tiny house personnalisée (2ème partie)

Maquette de la future Tiny house de Lisa.Maquette de la future Tiny house de Lisa.

Micro maisons : Pouvez-vous nous donner des détails sur votre future tiny house?
Lisa : Ma tiny est sur roue car je ne possède pas de terrain. Je ne peux donc pas créer de structure permanente. Je prévois de louer une parcelle à quelqu’un et de vivre hors réseau, de cultiver un petit jardin potager et de vivre aussi simplement que possible en travaillant depuis chez moi.
La tiny est dessinée en gardant mes propres besoins en tête. Comme j’ai une maladie chronique, je ne voulais pas une échelle mais un escalier ni être obligée de marcher à quatre pattes, sur les genoux. Mesurant 1m55, je devais pouvoir me tenir debout en utilisant des axes déportés pour gagner de la hauteur. Je savais que je voulais une pergola et claustra, pour des raisons d’intimité dans le cas où je serais dans un camping et également si je souhaitais faire pousser un jardin vertical. Je voulais aussi pouvoir recevoir mon fils et qu’il ait sa propre zone de couchage que je pourrais cacher sous un plancher surélevé quand lui ou d’autres invités seraient repartis. Lorsqu’elle sera construite, elle mesurera 8 mètres de long sur 2.5 m de large avec une hauteur de 4.3 m du sol au haut du toit. Mon budget de 30 000 euros pourra peut-être dépassé suivant les finitions choisies. Ma problématique principale est de respecter les limitations de poids qui ici sont de 4500 kg.

Micro maisons : Des aspects techniques particuliers à partager?
Lisa : J’ai utilisé mes compétences d’école de mode pour définir ma propre tiny house, faite pour moi. Après m’être retrouvée sans maison après une relation de 10 ans, je voulais ma propre sécurité, juste au cas où je me retrouverais une nouvelle fois dans la même situation. Je suis maintenant dans une autre relation, où nous avons chacun notre projet personnel de construire notre tiny house. Il a été un supporter de tous les instants pour mon projet. Il n’y a pas de raison pour que nous ne puissions pas garer nos tiny côte à côte. L’ensemble sera toujours plus petit qu’une maison traditionnelle.

J’ai aimé le processus depuis le concept initial, la construction de la maquette, l’apprentissage de SketchUp et la participation à des ateliers (où j’ai rencontré Darren). Les matériaux qui seront utilisés seront déterminés en fonction de leurs poids, coût et durabilité, dans la limitation de mon budget. Je suis toujours en train de me demander si je prend de l’aluminium ou du bois pour l’ossature. Elle sera
construite sur un triple axe décentré. Le sol sera donc entre les roues avec une largeur supplémentaire au dessus de celles-ci. J’utiliserais des toilettes sèches. Pour l’électricité, j’espère utiliser des panneaux solaires avec batterie et peut-être un
générateur et du gaz pour la puissance.

Micro maisons : Qu’est ce que vous pouvez nous dire sur l’intérieur?
Lisa : J’aime les choses épurées, lignes droites, angles nets, espaces ouvertes, lumineux et aérés tout en étant chaleureux et pas nécessairement modernes. J’aime les styles classiques tel le style Scandinave. Pour le moment je recherche différents matériaux, leur qualité, leur poids. Je vais probablement partir sur du bouleau, du liège, du bambou ou de l’érable pour les murs. Je ne veux pas que les
murs intérieurs ressemblent à une cabane ou un cottage. Je suis ouverte à utiliser des matériaux déjà utilisés (voir de fouiller un peu dans les démolitions).

Micro maisons : Est-ce que vous avez des conseils à donner sur ce que vous avez
déjà réalisé?
Lisa : Vu que je suis seulement au début, pour le moment chaque étape a été un apprentissage. Des contraintes légales, aux outils de construction en passant par les matériaux, l’ossature, l’isolation, la maquette, la réduction des possessions, SketchUp, etc…Je continue d’apprendre à chaque nouvelle étape.
Sur la partie construction, nous allons rencontrer un couple qui est impatient de commencer leur construction et ensemble nous espérons utiliser ma construction comme atelier pour apprendre, au sein de la communauté.

Ossature de la petite maisonnette en bois de Lisa.

Ossature de la petite maisonnette en bois de Lisa.

Le +:
Les conseils Micro-maisons :

L’aménagement intérieur d’un micro habitat et plus particulièrement d’une Tiny house doit pouvoir répondre à un mode de vie personnel.
Lisa, suite à des problèmes de santé, est dans l’obligation d’analyser tous les points techniques. Elle ne souhaitait pas d’échelle car peu stable pour accéder à la mezzanine, alors il lui faut créer un véritable petit escalier avec une main courante pour un appui et pour  plus de sécurité. Dans ce cas, il faut réaliser un calcul de herse (calcul d’escalier) pour une réalisation sur mesure de l’escalier.
De plus, elle veut pouvoir rester debout au maximum, alors pour se faire,
il faut travailler sur des axes déportés pour gagner en hauteur. Les intérieurs des Tiny houses sont personnalisables et s’adaptent à toutes problématiques.

CatégorieNon classé
Auteur

Architecte d'intérieur spécialisée dans le micro-habitat. Passionnée de création, de DIY et de développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *