La maison bulle, l’habitat du futur ?

Maison enterrée.
Je vous présente Philippe, spécialisé dans les maisons bulles, bioclimatiques, passives ou enterrées.
Micro-maisons: Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Philippe : Bonjour, je suis Philippe Delage, 49 ans, auto-constructeur de la 1ère maison bulle bioclimatique enterrée de France. Dans une autre vie, j’ai été commerçant importateur de produits mexicains durant 18 ans mais j’ai toujours rêvé et su que je construirais ma propre maison bulle que je voulais enterrée.

Micro-maisons: Pourquoi avez-vous décidé de travailler sur les Tiny-bulles ?
Philippe : Je construis une maison destinée a avoir des chambres d’hôtes pour me créer une activité et nous construisons un gite qui constitue la 1ère tiny bulle. L’idée de la tiny bulle m’est venue après toutes mes visites de maisons bulles en France. En effet, j’ai rencontré et visité une trentaine de maisons bulles dont celles d’Antti Lovag et Antonio Benincà. Une tiny bulle n’est pas seulement une maison, c’est une autre façon de vivre et de concevoir l’habitat. Je trouve étrange en effet que l’on s’accommode très bien d’un petit espace lorsque l’on vit a Paris ou dans une grande ville mais qu’en province, on prend des envie de grandeur et que l’on vive a ce moment la dans des maisons de 90, 120 ou 150 m2, bien trop grandes et non adaptées a ses besoins. Je pense que l’on peut bien vivre dans des petites maisons de 20/30 m2 lorsque l’on est célibataire et moins de 50 m2 lorsque l’on est en couple avec un ou deux enfants, si la maison est bien conçue et très fonctionnelle. C’est ce que je m’attache a prouver aux abonnés qui me suivent.
Entrée de maison bulle.

Entrée de maison bulle.

Micro-maisons: Depuis combien de temps avez-vous démarré dans ce domaine et où êtes-vous situé ?
Philippe :  Mon chantier école a démarré il y a deux ans environ. Il est situé dans le centre de la France, au sud du département 36.
Micro-maisons: Qu’est ce qui a été le plus dur dans la mise en place de votre activité ?

Philippe : Convaincre les gens qu’il est possible de construire seul sa maison sans l’intervention onéreuse d’un maçon, charpentier, couvreur ou plaquiste, et que l’on peut construire une mini maison bulle de 20/30 m2 pour 10.000 euros.

Micro-maisons: Combien de personnes travaillent dans votre société ?

Philippe : Je suis seul mais fais appel parfois à l’artiste plasticien Antonio Benincà pour les stages plus important, c’est a dire lorsque nous réunissons plus de 6 personnes.

Micro-maisons: Expliquez-nous un peu quels sont vos produits ?

Philippe : Je propose une formation par abonnement mensuel pour apprendre a construire sa propre maison bulle enterrée. Il ne s’agit pas seulement d’une technique de construction, il s’agit aussi d’un autre concept de vie et d’une maison sans chauffage ou très peu.

Micro-maisons: Quelle est votre gamme de prix ?

Philippe :  Construire une tiny bulle de 20 m2 revient a moins de 10.000 € en matériaux. Bien sur pour ce prix, il faut mettre la main a la patte comme on dit. Cela veut dire qu’il faut la construire soi même. Le cout en matériaux d’une maison de 50 m2 sera inférieur a 30.000 euros et pourra accueillir 3 à 4 personnes à vivre, et 8 ou 10 a manger ou dormir.
Construction de maison bulle.

Construction de maison bulle.

Micro-maisons: Quel est votre produit le plus vendu ?

Philippe : On me demande énormément d’informations sur la “tiny bulle“, ou le comment vivre mieux dans moins d’espace qui correspond au mouvement des “tiny houses” mais dans une bulle, on peut créer des espaces ultra fonctionnels.

Micro-maisons: Qu’est ce qui rend vos produits différents de ceux de vos concurrents ?

Philippe : La tiny bulle est une maison ronde. Il n’y a pas a ma connaissance d’autre exemple de mini maison bulle enterrée. Je n’aime pas le mot concurrent, je préfère dire que j’offre quelque chose de différent mais je ne crois pas que l’on soit réellement des concurrents, mais plutôt des partenaires qui proposent tous une solution différente qui va dans le même sens, être acteur de sa propre vie.

Micro-maisons:  Avez-vous un projet futur à partager avec nous?

Philippe : Je vais lancer une société de construction et location avec plusieurs associés mais je ne peux pas en dire plus pour le moment, c’est encore a l’étude. Comme disait Antti Lovag “il faut que les gens vivent dedans pour ensuite vouloir construire”.

Micro-maisons:  Si vous deviez donner un seul conseil à quelqu’un souhaitant se lancer dans un projet de Tiny bulle, quel serait-il ?

Philippe : Visiter mon site habitatbulles, lire les commentaires, parcourir les pages, découvrir les architectes et auto-constructeurs, se documenter, passer me voir au chantier, puis ensuite peut être s’inscrire a la formation et se lancer dans la construction de sa propre mini maison bulle enterrée.
—————————————————————————————————————————-
Contact > habitatbulles@gmail.com
CatégorieInterview
Auteur

Architecte d'intérieur spécialisée dans le micro-habitat. Passionnée de création, de DIY et de développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *