Quel bois pour une Tiny House?

Quel bois choisir pour une Tiny house ?Quel bois choisir pour une Tiny house ?

Même si des alternatives existent, le bois est bien souvent un matériau incontournable dans la construction d’une Tiny House. Il est dans l’esprit des Tiny et reste très présent dans grand nombre de réalisations de nombreuses maisons.

Les critères de choix

L’utilisation

Suivant l’utilisation que l’on va faire du bois, les critères vont être différents. La résistance à l’humidité sera plus important pour du bardage que pour de l’ossature par exemple. C’est le contraire pour la résistance mécanique.
Il n’y a pas de bois parfait pour tous les usages. Vous devez affiner vos critères en fonction de sa finalité.

Pour l’ossature

Le critère principal est la résistance et le poids. Si la Tiny est bien réalisée, l’humidité ne doit pas être un problème.
Quelques essences possible (liste non exhaustive)

  • L’épicéa
  • Douglas
  • Châtaignier

En bardage

La résistance à l’humidité et aux éléments extérieurs est ici primordiale. Vous pouvez par exemple utiliser:

  • Le cèdre rouge
  • Le mélèze
  • Le Douglas
  • Mais aussi l’acacia ou le châtaignier

En parquet

On va privilégier ici des bois durs, résistants à la rayure. Ce sont malheureusement des bois plus lourds. On peut aussi utiliser des résineux plus légers mais pour une surface de vie limitée d’une Tiny, à moins de règles très strictes (pas de chaussures à l’intérieur, …) l’aspect sera vite altéré. Il faut cependant garder à l’esprit qu’un sol en parquet n’est pas une obligation et que d’autres alternatives sont possibles.

Les autres utilisations

Les autres usages sont principalement l’habillage des murs intérieurs (lambris) et les autres aménagements (rangements, …). Le milieu étant moins agressif et les contraintes mécaniques moindres, on aura un petit faible pour les bois les plus légers.

Le prix

Le prix au mètre cube est très variable suivant l’essence retenue. Il peut aussi varier suivant la région. Si vous avez près de chez vous une petite scierie locale, allez y faire un tour, vous serez probablement surpris de la différence de prix avec les grandes structures.

Le poids

Si cet aspect est souvent secondaire pour une construction traditionnelle, cet aspect est primordial dans le cas d’une Tiny, où chaque kilo est important. Attention cependant, ce critère est à croiser avec la résistance de l’essence de bois. Si la résistance est plus faible, vous allez devoir utiliser une section supérieure qui là sera au final peut-être plus lourde.

La durabilité

Chaque essence à une résistance qui est variable à:

  • L’humidité
  • Aux insectes
  • Aux champignons
    La résistance naturelle du bois peut aussi être améliorée par des traitements chimiques thermiques.

L’aspect écologique

  • Bois local
  • Issu de forêts correctement gérées (FSC)
  • En limitant les traitements (ou du moins en les choisissant avec pertinence)

Les bois dit “bruts”

Je vais vous parler principalement des bois résineux. Ce ne sont pas les seuls possibles mais ils sont en général plus légers. Les bois tropicaux ne seront pas abordés. Ils sont souvent résistants mais leurs approvisionnements et leurs poids les rendent moins intéressants.

L’épicéa (ou sapin)

  • Peu résistant à l’humidité
  • Nécessite de subir un traitement
  • Financièrement abordable
  • Bonne résistance
  • Poids correct

Le Douglas

  • Résistant à l’humidité
  • Peut se passer de traitement
  • Bonne résistance mécanique
  • Bonne durabilité
  • La France en est un des principaux producteurs

le mélèze

  • Résistant à l’humidité
  • Peut se passer de traitement

Le châtaignier

  • Bonne résistance mécanique
  • Résistance aux insectes

Le cèdre rouge (red cedar)

  • Couleur très appréciée
  • Bon vieillissement
  • Résistance à l’humidité
  • Relativement léger
  • Faible résistance mécanique
  • Coût assez élevé

Les bois retravaillés

Ce sont des agglomérats de particules de bois plus ou moins grosses, souvent maintenus entre eux à l’aide de colle.
Deux points nécessitent une attention particulière:

  • La résistance à l’humidité
  • Le type de colle ou de résine utilisé et l’émission de COV (Composés Organiques Volatils) qui en découle.

L’OSB

Il est composé de lamelles de bois liées entres elles. Les performances sont proches du bois massif. C’est un matériau qui trouve souvent sa place dans la construction d’une Tiny. Suivant son type (OSB2, 3 ou 4), sa résistance à l’humidité varie de milieu sec à extérieur.

Le contre-plaqué

Ce sont de fines feuilles de bois collées entre-elles de façon croisée. En général plus cher que l’OSB, son aspect est également plus proche du bois brut.

L’aggloméré

On trouve de tout en aggloméré mais malheureusement peu souvent de la qualité. Le matériau est abordable mais, et c’est un avis personnel, on trouve toujours mieux que ce dernier et j’évite de l’utiliser.

le medium (ou MDF)

C’est un ensemble de fibres de bois compressées de façon plus ou moins importante, liées avec une colle. Sa densité dépend de la compression. Sa finition est plus propre que l’aggloméré mais là encore, il est mieux de s’en passer dans la construction d’une Tiny.

CatégorieOrganisation
Auteur

Architecte d'intérieur spécialisée dans le micro-habitat. Passionnée de création, de DIY et de développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *