Une belle initiative pour un projet de Tiny house

Crédit photo: Lucas Tiny house-ma maison qui roule.Crédit photo: Lucas Tiny house-ma maison qui roule.

Voici le projet de Tiny house de Lucas, jeune étudiant aux Arts-et-Métiers, une école d’ingénieur où il effectue ses études autour d’une expertise sur le bois. Le « chantier » de la Tiny House se localise dans le Gers (Midi-Pyrénées).

M.M: D’où vous vient cette idée de construction?

Lucas: Comme beaucoup, j’ai découvert l’univers des Tiny Houses sur internet. C’était début 2016 et à ce moment il y avait très peu de choses sur le web francophone. J’ai passé beaucoup de temps à regarder ce qui se faisait, et j’ai finit par être convaincu que c’était pertinent pour moi de construire une Tiny House, d’autant plus que je me sentais capable d’en construire une moi-même.

M.M: Combien de temps entre la première idée et le lancement réel de votre projet? 

Lucas: Trois mois pour me décider, et trois mois de préparation avant le premier jour de travaux.

Crédit photo: Lucas Tiny house-ma maison qui roule. Un beau projet d'auto construction en réalisation.

Crédit photo: Lucas
Tiny house-ma maison qui roule. Un beau projet d’auto construction en réalisation.

M.M: Quelle a été la durée de construction ?

Lucas: A l’heure actuelle, j’ai travaillé pendant un mois et demi de manière intensive. Cela m’a permis de faire la partie extérieure (ossature, toit, bardage, pose des fenêtres et porte). J’estime que cela représente un peu moins de la moitié du travail.

M.M: Combien de personnes vivent dans cette habitation ?

Lucas: J’ai pensé cette Tiny House pour y vivre seul ou en couple

M.M: Avez-vous fait appel à un professionnel de la construction pour votre projet ?

Lucas: Non, j’ai tout fait moi même. Comme je suis étudiant-ingénieur, je me sentais capable de mener à bien ce projet en allant chercher dans des ouvrages techniques ou sur internet les informations qu’il me fallait. Aussi, je n’ai pas hésité à demander conseil à des gens de mon entourage et à des vendeurs de magasins de bricolage.

M.M: Faut-il avoir de l’expérience dans la construction pour prétendre à créer sa propre tiny ?

Lucas: Ça aide beaucoup c’est sûr, mais si on est prêt a prendre le temps et faire des erreurs, tout est possible.

M.M: Qu’avez vous appris lors de votre construction. Si vous aviez à recommencer votre projet, que feriez-vous de manière différente ? 

Lucas: Je me suis amélioré dans la compréhension et la mise en œuvre des techniques spécifique de l’ossature bois. Si je recommençais, mes plans resteraient sensiblement les mêmes.

Crédit photo: Lucas Tiny house-ma maison qui roule. Un beau projet d'auto construction.

Crédit photo: Lucas
Tiny house-ma maison qui roule. Un beau projet d’auto construction.

M.M: Quels défis avez-vous dû surmonter par rapport à la nécessité d’être plus minimaliste ?

Lucas: En fait, j’ai l’impression d’avoir toujours été minimaliste. C’est même en regardant des vidéos sur ce sujet que j’ai découvert les Tiny Houses. Tout ce que je possède rentre dans une petite voiture, donc je ne vais pas avoir de problème pour déménager dans ma Tiny House.

M.M: Si vous n’aviez qu’un seul conseil à donner à nos lecteurs, quel serait-il?

Lucas: Lancez vous ! Nous avons tous la capacité de faire de belles choses de nos mains et la satisfaction que l’on ressent en le faisant est sans commune mesure avec le fait d’acheter quelque chose. Aussi, pensez à vos amis et votre famille. Etre entouré et soutenu est vital pour réussir un tel projet. 

Contact >>> http://www.mamaisonquiroule.fr                 

              >>> mamaisonquiroule@gmail.com

CatégorieInterview
Auteur

Architecte d'intérieur spécialisée dans le micro-habitat. Passionnée de création, de DIY et de développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *