La Tiny house made in France avec Frédéric Bérard.

Tiny house à la française. Photos de Frédéric Bérard.Tiny house à la française.

Situé en Auvergne, Frédéric Bérard nous dévoile ses projets avec beaucoup d’enthousiasme !

Un exemple de réalisation d'une Tiny house. Photo de Frédéric Bérard.

Un exemple de réalisation d’une Tiny house.

Micro-maisons :  » Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs? « 
Frédéric Bérard :  »  J’ai 46 ans et je suis menuisier d’agencement,charpentier (compagnon) et ébéniste ( Formation complémentaire d‘ébéniste à l’École Supérieure d’Ebénisterie d’Avignon en 2002/2003, formation complémentaire Maison ossature bois en 2014).

Engagé avec ma  femme Agnès pour la promotion du tourisme dans la région du Livradois-Forez  et fondateurs d‘une association pour notre enfant handicapé (www.pourlesouriredematthieu.org). »
Micro-maisons :  » Pourquoi avez-vous décidé de travailler sur les Tiny-Houses ? « 
Frédéric Bérard :  » De part notre intérêt pour le tourisme et notre besoin personnel de se déplacer avec notre maison, il m’a semblé judicieux d’exploiter ce nouveau concept de vie afin de répondre à nos besoins mais aussi à celui de nombreuses personnes dans le secteur de l’hébergement touristiques qui souhaitent mettre en avant l’utilisation de matériaux sains, des volumes de  petites tailles et pouvant se déplacer.
Petite maison, petit budget d’entretien, moins de consommation en énergie, plus d’attentions apportées à notre climat et planète. « 
Micro-maisons :  » Depuis combien de temps avez-vous démarré dans ce domaine et où êtes-vous situé ? « 
Frédéric Bérard :  » Notre atelier de menuiserie-ébénisterie-charpente se trouve à LE MONESTIER, près d’Ambert en Auvergne (www.fredericberardmenuisier.fr) depuis 2010, un atelier de 175 m² avec des outils de transformation et production qui sont tout à fait adaptés à la réalisation professionnelle et très soignée d’une petite maison(www.tinyhouseconcept.com). « 

Micro-maisons :  » Qu’est ce qui a été le plus dur dans la mise en place de votre activité ? « 

Frédéric Bérard :  » La recherche des produits les plus sains et répondants aux différentes contraintes de mobilité. Nous travaillons toujours à améliorer le choix des produits utilisés dans la conception de la tiny house.  »

Micro-maisons :  » Combien de personnes travaillent dans votre société ? « 

Frédéric Bérard :  » Actuellement seul, prochainement un compagnon me rejoindra.« 

Micro-maisons :  » Expliquez-nous un peu quels sont vos produits ?  »

Frédéric Bérard :  » Construite avec des matériaux écologiques, la Tiny House jouit d’une isolation thermique et phonique de haute performance. Reliée aux réseaux d’approvisionnement électrique et  d’eau ou autonome, La Tiny House propose un coin chambre en mezzanine, une cabine de douche, des WC avec ou sans traitement des déchets, une kitchenette toute équipée  avec électricité et eau chaude ainsi qu’un petit coin salon avec  chauffage. Destinée aux  professionnels du tourisme et  aux particuliers , chaque Tiny House fabriquée dans notre atelier est une pièce unique, toute équipée ou nue, réalisée afin de répondre aux besoins de son acquéreur. Apte à rouler non seulement sur les routes de France mais partout en Europe, la Tiny House peut aussi se déposer et devenir sédentaire. Installée dans un jardin, elle permettra d’optimiser l’espace d’hébergement (chambre d’amis, bureau., hammam, cabine piscine). « 
Micro-maisons :  » Quelle est votre gamme de prix ? « 

Frédéric Bérard :  » De 26000 € HT à 40 000 € HT selon la conception et l’équipement demandé « Micro-maisons :   » Qu’est ce qui rend vos produits différents de ceux de vos concurrents ?  »

Frédéric Bérard :  » Notre tiny house est mobile ou déposable, peut être vendue avec ou sans remorque.  Nous apportons un soin particulier à définir avec le futur acquéreur  la conception, l’agencement de la tiny house afin de répondre aux besoins et l’utilisation de la tiny house « .

Micro-maisons :   » Avez-vous un projet futur à partager avec nous ?  »

Frédéric Bérard :  » Une tiny house spécifiquement adaptée aux personnes à mobilité réduite. « 

Micro-maisons :  » Si vous deviez donner un seul conseil à quelqu’un souhaitant se lancer dans un projet de Tiny House, quel serait-il ? « 

Frédéric Bérard :  » Bien définir son projet de vie.  »

Un petit espace nuit dans une Tiny house.  Photo de Frédéric Bérard.

Un petit espace nuit dans une Tiny house.

Espace kitchenette dans la Tiny house.  Photo de Frédéric Bérard.

Espace kitchenette dans la Tiny house.

Le + :

Les conseils de micro-maisons :

 

Quelques règles en matière d‘agencement sont à respecter pour une meilleure organisation de l’intérieur.

Dans l’une des réalisations de Frédéric (ci-dessus), la kitchenette est aménagée de manière à obtenir « le triangle de la ménagère » > c’est une zone (en forme de triangle) identifiée entre les surfaces de rangement, préparation et nettoyage. Pour se faire et afin d’améliorer les gestes pour une plus grande efficacité, il faut réduire l‘espace entre le four, l’évier et le réfrigérateur, ainsi le nombre de pas diminue.

CatégorieOrganisation

Architecte d'intérieur spécialisée dans le micro-habitat. Passionnée de création, de DIY et de développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *