Un parcours d’aventure et un projet enrichissant.

Une belle Tiny house façon chalet mobile !Une belle Tiny house façon chalet mobile !

Dans cet article, le projet de Tiny house riche en expérience de Christian et Alexis est présenté.

Micro maisons : Bonjour, pouvez-vous vous présenter et nous dire comment votre histoire avec les Tiny Houses a commencée ?
Alexis Stephen : Je m’appelle Alexis Stephen, je produis « Tiny House Expedition« , un documentaire sur les tiny houses et leur communauté. Les tiny houses étaient pour moi un moyen de simplifier ma vie. J’ai été inspiré par les communautés de tiny houses qui commençaient à apparaitre aux Etats Unis et au Canada. Mon projet de documentaire est ainsi né.

Micro maisons : Quel est votre état d’esprit avant le projet ?
Alexis Stephen : Mon intérêt pour les tiny houses a commencé il y a deux ans. J’étais très familier avec les petites cabanes que l’on trouve à la montagne ou à la plage. Je les ai toujours aimées mais c’est vraiment mon ami, qui m’a présenté au mouvement tiny houses.  J’étais attiré par la simplicité, par une vie confortable qui me permettrait plus de liberté (financière) et aussi de passer plus de temps dehors et de voyager. Les choses que je possédais m’écrasaient. Le mouvement m’a inspiré pour commencer à réduire mes possessions.

Il y a environ 18 mois, nous sommes allés à une conférence sur les Tiny Houses et cela m’a vraiment donné l’inspiration. Nous avons aimé les maisons exposées. C’étaient nos premiers pas à l’intérieur d’une tiny house. Tout cela semblait aller dans la bonne direction. Les personnes présentes étaient enthousiastes. Beaucoup d’auto-constructeurs, de tous les horizons: des adolescents, des femmes… Dee William, souffrant d’insuffisance cardiaque a fait une présentation partageant son expérience qui l’a mené à une nouvelle forme, poignante, de relation avec sa maison.

A partir de ce moment là, mon ami et moi, nous savions que nous voulions construire notre propre tiny house et nous savions qu’il y avait des histoires très puissantes et touchantes à raconter. En plus de tout cela, nous sommes des conteurs, recherchant des aventures amusantes sur les tiny houses et défenseurs des habitats de qualité. Notre tiny house expedition traversa les Etats Unis et le Canada, et fut le moyen parfait de combiner toutes nos passions, dans notre propre maison. Il nous a fallu 4 mois à partir de l’idée, pour commencer notre projet, pour trouver une place où construire et formaliser nos plans de documentaires.

Micro maisons : Pouvez-vous nous parler des étapes en amont de votre projet ?

Alexis Stephen : Je suis une personne qui peut facilement se faire submerger par le fouillis mais je peux également être une personne frugale. J’ai réalisé que j’avais besoin d’un important changement de style de vie et j’ai commencé avec un travail de réduction, tout d’abord doucement au début. J’ai commencé par les choses que je n’aimais pas et les mises à la poubelle (papiers et autre bibelots). Ensuite, pièce par pièce, j’ai regardé ce que je n’utilisais pas ou n’utilisais que peu fréquemment.

Me débarrasser de mes possessions est devenu addictif. Je me sentais tellement bien, tellement libérée des choses que je n’aimais pas ou dont je n’avais pas besoin. Si quelque-chose ne vous apporte pas de la joie dans votre vie ou n’a pas une fonction importante, débarrassez-vous en. Pour les habits, cela peut-être un peu plus compliqué. Mon ami à une bonne astuce à ce sujet. Accrochez vos vêtement à un cintre, la tête du cintre à l’envers. Quand vous portez un habit, raccrochez-le avec le cintre du bon côté. Après quelques mois, vous verrez facilement ce que vous ne portez pas.

Micro maisons : Pouvez-vous nous décrire votre Tiny house ?
Alexis Stephen : Mon ami et moi avons construit notre tiny house principalement par nous-mêmes (à 80%). Nous avons eu l’aide d’amis et des conseils de notre copain Thomas Elsner Custom Carpentry. L’opportunité de construire notre propre maison signifiait que l’on pouvait la faire sur mesure, en fonction de nos préférences et de nos besoins. Cela nous prit 8 mois pour la construire. Notre maison fait 12 mètres carrés plus 2 mezzanines (une principale pour dormir et une secondaire pour mon fils). Nous y vivons à plein temps et mon fils de 8 ans à temps partiel.
Nous n’avions pas un budget initial précis. Pour maintenir les coûts au plus bas, nous avons travaillé dur pour avoir des matériaux de récupération ou auxquels on a donné une autre finalité. Au final, avec ce que l’on nous a donné et ce que l’on a récupéré, nous avons pu avoir un coût modéré.

Micro maisons : Extérieurement, quelles ont été vos démarches afin de finaliser votre projet ?
Alexis Stephen : Pour collecter des matériaux de récupération, nous avons recherché sur les chantiers de démolition et dans les bennes et parfois également sur les chantiers de construction et de fabrication (avec permission). En étant sponsorisés par Habitat pour Humanité et le Compté de Forsyth, nous avons eu beaucoup de matériaux de construction et d’électroménager. Nous avons également tirés un peu la langue et récupérés des morceaux d’une vieille ferme qui allait être démolie. Un ami de la famille nous a également donné du bois provenant d’arbres tombés à cause d’une tornade, près de sa maison.

Les étapes de construction de la future Tiny house de Christian et Alexis.

Les étapes de construction de la future Tiny house de Christian et Alexis.

Micro maisons : Décrivez-nous l’intérieur, quelles ont été vos démarches pour mener à bien votre projet ?
Alexis Stephen : Le sol provient d’un don important de bois de chêne de charpente. Christian l’a pris d’une vieille grande à tabac où il avait été découpé, il y a 30 à 40 ans. Un menuisier local, l’a raboté et préparé pour l’utiliser en tant que parquet. Nous avons choisi une teinte foncée pour que notre maison semble avoir un sol en terre. Nous avons également utilisé des chutes pour notre pont d’1m x 2.5m.
Il y a un certain nombre de rangements dans notre maison mais le plus original est notre escalier compact. La marche du bas est une malle mobile d’un dixième de mètre cube qui sert aussi de siège pour notre table pliante. La deuxième marche coulisse comme un tiroir afin de maximiser le rangement à l’intérieur de la penderie qui est derrière. En utilisant la place en dessous des marches, nous avons pu créer 4 étagères de grande taille et un emplacement pour accrocher deux ensembles de vêtements.
Nous avons réalisé tous nos meubles ou avons fait appel à des professionnels qui les ont faits pour nous. Par exemple notre sofa personnalisé, en érable, fabriqué par Pilot Cabinet Works inc a deux grands compartiments de rangement et de la place en dessous pour un pouf. Ils ont aussi construis une magnifique armoire de salle de bain, qui a plein de rangements pour nos effets personnels. Elle a été construite au dessus des toilettes pour maximiser l’espace. Dans la pièce principale, notre table pliante/bureau a été inspirée d’une table Ikea. Nous en avons créé notre propre version, en changeant les parties qui ne correspondaient pas à l’usage que l’on voulait en faire. Nous avons en fait mis deux prises électriques sur notre bureau, nous pouvons ainsi y brancher une multitude de disques durs externes que nous utilisons pour nos documentaires.
On a un évier sympa et profond avec un beau robinet, une table de cuisson au propane (50cm), une douche avec des murs en métal recyclé, des toilettes sèches, un frigo (85cm) et une télévision de 27 pouces. La cuisine a un plan de travail de boucher avec une planche à découper s’intégrant parfaitement sur l’évier.

Micro maisons : Quelles sont vos anecdotes les plus marquantes et que retenez-vous de ce projet  ?

Alexis Stephen : J’ai appris à m’atteler à chaque partie de la construction par étape. Découper en partie rend l’idée de construire entièrement une tiny house moins intimidante et plus gérable.
Honnêtement j’aurais pu vivre avec une douche plus petite de 5 cm. Cela nous aurais donné 5 cm de plus dans la cuisine et cela nous aurait beaucoup aidé.
Cependant, si je construis un jour une autre tiny house, elle aura un design totalement différent pour que cela reste amusant et un challenge.

Christian a beaucoup voyagé ces 5 dernières années et à réellement réduit ses possessions. Il est le plus heureux avec une valise et une caméra, la transition a donc été assez facile pour lui.
J’ai gagné en confiance sur mes compétences en construction. Quand j’ai acheté le toit en métal chez Triad Corrugated Metal, ils m’ont dit d’appeler si j’avais un problème ou des questions. Il ne savaient pas que je n’avais jamais posé un toit métallique auparavant. A la place de les appeler tous les jours pendant tout le mois qu’il me fut nécessaire pour le mettre en place, j’ai utilisé you tube et j’ai regardé dans le voisinage comme cela était installé.
Si j’ai une image de ce à quoi cela ressemble, alors je peux le faire. C’est une réelle compétence. Si vous souhaitez construire une tiny house sur roue, alors allez-y ! Donnez-vous juste assez de temps et demandez à vos amis qui ont d’autres compétences de vous aider pour certaines parties. Faites ensuite en sorte de leur rendre le coup de main.
Ce que j’aime le plus avec notre tiny house c’est sa mobilité. Nous pouvons choisir d’aller partout où les roues peuvent nous mener et changer quand nous le voulons.

Nous allons commencer notre voyage (à travers les Etats Unis et le Canada) ce mois-ci, visiter les communautés de tiny houses et participer à des événements. Notre projet est un voyage ayant pour but de donner de l’inspiration, d’éduquer, de raconter des histoires vibrantes de projets qui résolvent de manière créative les problèmes modernes de logement et le besoin d’une vie durable avec le micro-habitat.

Pour nous, l’expérience de la communauté est là où la magie opère vraiment: amplifier les bénéfices de la « vie tiny » pour fournir un habitat durable économiquement et écologiquement et ce pour tous. Vivre petit pour créer plus d’abondance, au niveau personnel et communautaire.

Le + :

Les conseils micro-maisons :

 

La construction d’une Tiny house est un long projet technique qu’il faut réfléchir avant le commencement. Christian et son amie se sont beaucoup documentés et ils ont parcourus de nombreuses villes afin d’affirmer leur besoin de construire leur propre Tiny house.

Les guides (techniques et esthétiques sur la création des Tiny houses) que je compte créer l’année prochaine aideront, je l’espère, des personnes comme Christian et Alexis, novateurs dans le domaine.

CatégorieOrganisation

Architecte d'intérieur spécialisée dans le micro-habitat. Passionnée de création, de DIY et de développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *