L’isolation dans une Tiny house.

Quelle isolation et matériaux choisir pour une Tiny house ?Quelle isolation et matériaux choisir pour une Tiny house ?

Un peu de théorie

Je vais aujourd’hui vous parler d’isolation. Il n’est pas simple de s’y retrouver parmi tous les isolants que l’on peut trouver sur le marché. On va se concentrer sur l’isolation thermique et faire en sorte que vous ne restiez pas isolé avec vos questions … d’isolation!

La conductivité thermique

On exprime la conductivité thermique lambda en watt par mètre et kelvin, W/mK ou
Pour qu’un matériau soit un bon isolant, il faut que sa conductivité soit la plus faible possible. La norme RT 2012 prend en compte comme isolant les matériaux donc le lambda est inférieur à 0.065 W/mK

Voici quelques exemples de conductivités (valeurs moyennes):

  • Liège : lambda = 0.050 W.m-1.K-1
  • Laine minérale : lambda = 0.045 W.m-1.K-1
  • Panneau d’OSB : lambda = 0.13 W.m-1.K-1
  • Chanvre : lambda = 0.040 W.m-1.K-1
  • Ouate de cellulose : lambda = 0.038 W.m-1.K-1
  • Polystyrène  : lambda = 0.045 W.m-1.K-1

La résistance thermique

La résistance thermique (R pour les intimes) est exprimée en mètre carré kelvin par watt (soit m².K/W). On l’obtient en divisant l’épaisseur de la couche d’isolant (en m) par la conductivité de cette même couche.

La résistance d’une paroi est égale à la somme des résistances des couches qui la composent.

La norme RT 2012 défini les niveaux de résistance suivants:

  • Sols : R >= 4
  • Murs : R >= 4
  • Toiture : R >= 8

Ces niveaux peuvent être dur à atteindre pour une Tiny House pour des raisons de poids et d’encombrement. Vu la petite taille d’une Tiny, il est donc nécessaire de trouver le juste compromis.

Les critères de choix d’isolation pour une Tiny House

  • L’efficacité : Pour une Tiny, on s’attachera à trouver un bon rapport épaisseur / poids / résistance, afin d’isoler de manière efficace sans trop alourdir ni encombrer.
  • Le prix : Le monde est mal fait, c’est bien souvent ce qui est le meilleur qui est le plus cher. L’isolation ne fait pas exception à la règle. Il faudra là encore trouvé la  bonne limite entre qualité et respect du budget.
  • L’aspect écologique : Un projet de construction d’une Tiny House a souvent une composante écologique plus ou moins importante. Privilégiez alors des matériaux qui sont en accord avec votre vision.
  • La résistance au tassement : Si votre Tiny est amenée à se déplacer assez souvent, les vibrations du transport peut accentuer le tassement de l’isolant. Privilégiez alors un isolant se tassant peu.

Les constituants d’un mur de Tiny House

Le mur d’un Tiny est constitué de plusieurs couches:

  • Le bardage extérieur
  • La membrane extérieure (ou pare-pluie) est installée entre l’isolant et le bardage, elle offre un système protecteur à la construction isolée. Elle peut être placée aussi bien au contact de l’isolant thermique que  sur le panneau de contreventement.
  • L’isolation, en général une dizaine de cm d’isolant.
  • La membrane intérieure ou frein-vapeur, elle assure à la construction une étanchéité à l’eau et à l’air.
  • La couche de finition intérieure (lambris, …)

En dehors des deux membranes, toutes les couches participent à l’isolation de la maison.

Outre les murs, il est important d’isoler le plancher et la toiture de votre Tiny.

Les différents types d’isolants

Les isolants synthétiques :

  • Le polystyrène expansé et extrudé :il se trouve sous forme de panneaux.
  • Le polyuréthane: il se trouve sous forme de panneaux mousse

Ces matières sont peu chères mais ont un impact environnemental et sont imperméables à la vapeur d’eau.

Les isolants minéraux :

  • La laine de roche : Elle se trouve sous forme de rouleaux.
  • La laine de verre : Elle se trouve sous forme de rouleaux

Ils sont assez abordables mais leur impact environnemental, leur sensibilité à l’humidité, ainsi que leur durée de vie réduite font qu’ils sont souvent délaissés dans le cadre qui nous intéresse.

Les isolants d’origine végétale :

  • La fibre de bois: il se trouve sous forme de panneaux semi-rigide
  • Le liège expansé: il se trouve sous forme de granules et panneaux
  • La laine de chanvre et le lin: il se trouve sous forme de panneaux semi-rigide et rouleaux.
  • Ouate de cellulose: C’est une matière première recyclée et qui est issue de journaux invendus ou recyclés.

Confortables en été, disposant d’une bonne inertie, ces matériaux sont respirants et ont un bon bilan écologique. Cependant, les coûts sont assez élevés et il n’est pas toujours très simple de s’en procurer. Ce sont cependant mes préférés.

Les isolants d’origine animale :

  • La laine de mouton: Elle se trouve sous forme de panneaux.
  • La plume de canard : Elle se trouve sous forme de panneaux.

Le bilan écologique est assez bon, cependant ces isolants sont assez inadaptés pour l’été.

D’autres solutions?

Il existe des panneaux, appelés panneaux sandwichs isolants qui peuvent simplifier l’isolation en fournissant une solution tout en un.
C’est un ensemble de deux panneaux de bois (très souvent de l’OSB) avec entre une couche d’isolant (fréquemment du polystyrène). La mise en oeuvre est plus rapide mais je trouve que l’on y perd en flexibilité.

CatégorieOrganisation
Auteur

Architecte d'intérieur spécialisée dans le micro-habitat. Passionnée de création, de DIY et de développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *