Tiny house: Autonome ou pas ?

Des panneaux solaires pour une Tiny house autonome.Des panneaux solaires pour une Tiny house autonome. Crédit photo :Flickr par Marufish

Lorsque l’on souhaite vivre dans une Tiny House, il n’est pas rare de se surprendre à rêver d’autonomie complète. L’idée d’être libre et indépendant est en effet très séduisante. Malheureusement l’autonomie complète est, je trouve, assez illusoire et n’est pas forcément une bonne idée.

S’affranchir des réseaux ne veut pas dire autonome

Il y a une différence entre ne pas être raccordé aux réseaux d’eau potable et d’électricité et l’autonomie.
L’autonomie, par définition implique que l’on produit tout ce que l’on consomme.

Si par exemple vous n’utilisez que de l’électricité produite à l’aide de panneaux solaires mais que pour cuisinez, vous disposez d’une bonbonne de gaz, vous n’êtes pas autonome.

Il en est de même au niveau de l’eau, si votre Tinyest équipée d’un réservoir que vous remplissez périodiquement avec de l’eau en provenance d’un réseau, là encore on ne peut pas parler d’autonomie.

Ce n’est pas forcément problématique. L’objectif d’avoir un habitat n’étant pas relié en permanence aux réseaux publics, est, il me semble déjà un objectif ambitieux.

Quels sont les moyens concrets de s’affranchir des réseaux?

Pour la fourniture d’électricité

  • Les panneaux photovoltaïques restent la source préférée de fourniture d’électricité. Ils sont de moins en moins chers et leurs rendements augmentent régulièrement.
  • Suivant votre emplacement vous pouvez les compléter voire les remplacer par une micro-éolienne.

Chauffer

  • C’est une énergie fossile mais le gaz en bouteille est d’un point de vue pratique le meilleur moyen de chauffer, que ce soit ses aliments ou sa Tiny.
  • Le chauffe eau solaire peut également être utilisé mais il rajoute du poids à la construction et doit bien être intégré.
  • Le bois peut également permettre de se chauffer. Renouvelable, son inconvénient principal est son approvisionnement et son stockage.
  • Enfin, un peu plus exotique le four solaire, peut permettre de cuisiner “autrement” (n’en ayant jamais utilisé personnellement, si quelqu’un à un retour d’expérience sur le sujet, je suis preneuse.)

S’approvisionner en eau

Suivant le terrain où vous vous trouvez, les méthodes pour remplir vos réservoirs peuvent être différentes. Attention, dans bien des cas, l’eau ne sera pas potable et ses usages devront être limités. Il sera donc nécessaire d’avoir de l’eau potable en plus.

  • L’eau de pluie est la plus simple à se procurer. Vu la faible superficie d’une Tiny, voici ce que vous pouvez espérer récupérer:

Pour une Tiny ayant une surface de 15m² avec une pluviométrie moyenne de 800 mm/an, on obtient 12000 litres / an soit une trentaine de litres par jour. Si vous êtes plusieurs, cela ne sera probablement pas suffisant.

  • La source : Pratique mais premièrement on n’en trouve pas partout et deuxièmement, attention à sa qualité bactériologique. Une eau claire n’est pas synonyme de pureté. Un animal a très bien pu mourir à côté et la souiller en se décomposant (désolée, ce n’est pas le moment glamour de l’article!)

  • Le réapprovisionnement : Voisin sympa ou bidon, les moyens sont multiples et plus ou moins pratiques pour remplir le réservoir de votre Tiny.

Les avantages de ne pas être connecté

L’aspect financier

Les gains financiers se font sur le long terme. Le retour sur investissement d’une installation solaire peut prendre plusieurs années en fonction de sa dimension.
Au fil des années, mis à part d’éventuels remplacements de batterie, vous allez réaliser de réelles économies en électricité.
En ce qui concerne l’eau, le bénéfice est mois évident. Personnellement, j’arrive plus facilement à me passer du courant que de l’eau du robinet.

L’aspect écologique

Soyons honnête, la production de panneau photovoltaïque n’est pas un modèle d’écologie en soi. Leur utilisation permet cependant d’éviter l’utilisation d’énergie fossile. Au final le bilan est positif.

L’aspect pratique

En théorie vous pouvez aller partout sans vous soucier de votre approvisionnement. Au delà du sentiment de liberté un peu grisant, cela permet également une liberté de mouvement plus importante, surtout si votre Tiny change souvent d’emplacement.

Etes-vous prêt à faire les concessions que cela implique?

Soyons clair, l’autonomie, en particulier celle énergétique implique de changer nos habitudes et peut avoir un effet sur notre confort et notre vie quotidienne.
L’idée n’est pas de retourner vivre dans une caverne avec une bougie et une peau de bête. Voici quelques piste de réflexions sur le sujet :

La quasi impossibilité d’utiliser des appareils électriques “puissants”

Même si un mini four micro-onde peut être utilisé avec une installation solaire, il faudra l’utiliser que quelques petites minutes. Il en sera de même avec un certain nombre d’objets du quotidien.

D’une manière générale, tout appareil électrique chauffant est une mauvaise idée. Cela va du sèche cheveux en passant par l’appareil à raclette.

Oubliez également l’écran 102 cm (peut pratique dans une Tiny de toute façon) et la climatisation.

Rien de rédhibitoire au final mais si cela vous parait insurmontable, la Tiny en général et la Tiny “déconnectée” en particulier, n’est pas forcément le mode de vie le plus adapté pour vous.

Si vous prenez un bain par jour…

Là vous allez réellement souffrir. La douche elle reste possible si vous n’y passez pas des heures. Pour le reste, en faisant attention, on peut s’en sortir très bien.

Les bonnes questions à se poser, avec un petit jeu à la clef

Notre conscience de notre consommation en eau et en électricité peut être limitée. Trop souvent elle se résume aux factures (trop élevées…) que l’on reçoit périodiquement.

Il reste cependant difficile d’en faire le lien avec  nos petits gestes quotidiens tels que faire sa vaisselle, passer l’aspirateur…

Il est important de gagner en expérience sur le sujet, de mieux comprendre ce que vous consommez et de finir par savoir où passent réellement les kilowatts et litres d’eau.

Le principe est de relever sa consommation régulièrement et de la corréler avec ses actions. Cela peut être difficile si vous avez du chauffage électrique et que l’on est en hiver. Attention également à ce que vos mesures ne soient pas perturbées par d’autres gros équipements (chauffe-eau, …)

Après la mesure initiale, essayer de réduire les volumes sans que cela n’impacte votre mode de vie.

Au bout de quelques semaines, vous serez capable de répondre aux questions suivantes:

  • Combien de litres d’eau je consomme par jour
  • Combien de watts j’ai besoin quotidiennement

Bien entendu, cela dépend de la taille de votre habitation actuelle mais vous aurez néanmoins une idée relativement correcte de vos besoins.

Si vous souhaitez vous resservir de ces relevés pour dimensionner l’ installation électrique de votre Tiny, il est conseillé:

  • De faire attention aux variations saisonnières
  • De légèrement surdimensionner afin d’avoir une marge (le soleil brille moins en hiver et joue à cache cache d’autre jours)

Pour conclure

Un article est toujours court pour aborder un sujet aussi vaste que vivre sans connexion électrique ni alimentation en eau. Les eaux usées auraient également mérité d’être traitées (sans jeu de mots…).
Vous pouvez trouver une réponse partielle sur ce sujet ici > La gestion de l’eau dans une Tiny House.

Avoir une Tiny indépendante ne veut pas forcément dire exclusivité. Il serait même conseillé qu’elle puisse être raccordée aux réseaux en cas de besoin. Dans ce cas, des dispositifs sont à installer aussi bien pour l’eau que pour le courant.

Personnellement, je considère que ne pas être connectée est un des réels avantages des Tiny et que le mode de vie sobre qui l’accompagne de même que la taille de l’habitation peut le permettre.

Si cela vous semble difficile à atteindre, j’espère cependant que le petit exercice vous aura permis de réduire votre empreinte.

CatégorieOrganisation
Auteur

Architecte d'intérieur spécialisée dans le micro-habitat. Passionnée de création, de DIY et de développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *