La gestion de l’eau dans une Tiny House.

La gestion de l'eau pour une Tiny house confortable.La gestion de l'eau pour une Tiny house confortable.

Même les plus minimalistes ont besoin d’amour et d’eau fraîche pour vivre. Vous n’échapperez donc pas à la nécessité de gérer vos ressources en eau dans votre Tiny House.

Comme bien souvent, cet aspect qui peut paraître simple peut devenir plus compliqué qu’il n’y parait dans une Tiny House. Il mérite qu’on y passe un minimum de temps car sa bonne gestion contribue énormément au confort de sa Tiny.

  1. L’alimentation

Si vous êtes en mode raccordé

C’est la solution la plus simple, vous raccordez votre alimentation en eau à une source tierce (qu’elle soit publique ou privée).

N’hésitez pas à installer un compteur d’eau en entrée de votre installation. Il peut faciliter la refacturation si vous vous branchez chez un tiers.

Attention au choix du tuyau.Il n’y a rien de pire qu’un simple tuyau d’arrosage courant sur le sol et chauffant au soleil si vous souhaitez utilisez l’eau pour votre consommation. N’hésitez pas à investir dans un tuyau spécifique à l’alimentation en eau et évitez de le laisser à l’air libre. L’été cela limitera tout développement bactérien intempestif. L’hiver, cela vous évitera que le gel ne fasse éclater votre canalisation. N’oubliez pas également d’isoler suffisamment votre arrivée.

Si vous êtes totalement déconnecté des réseaux

C’est le rêve de beaucoup d’entre nous: être totalement indépendant des différents réseaux. Dans la pratique cela peut être plus compliqué qu’il n’y parait. Cette indépendance ne doit pas se traduire par une baisse significative du confort d’habitation.

Dans ce cas, avoir un réservoir est indispensable. Un certain nombre de points doivent faire l’objet d’une attention toute particulière :

  • Ce que vous voulez faire de l’eau: juste pour se laver ou également pour être consommée.

  • Sa contenance: Evaluez votre consommation journalière en eau.

  • La façon dont vous allez le remplir (transvasement d’autres réservoirs, eau de pluie, forage, …)

Ne pas oublier l’eau… chaude

L’eau froide c’est bien. Les douches froides sont vivifiantes, c’est un fait. Pourtant il arrive un moment où un peu d’eau chaude ne fait pas de mal.

Dans une Tiny, il n’est pas envisageable d’avoir un gros cumulus comme on peut en avoir dans une habitation traditionnelle.

Même s’il existe d’autres alternatives, on s’oriente donc bien souvent vers des solutions de chauffage à la demande.

 

        2-L’évacuation des eaux usées (grises)

Si vous pouvez vous raccorder sur un réseau d’assainissement public, privilégiez cette solution. C’est la plus simple si la distance entre votre Tiny et le point d’évacuation est modérée.

Si ce n’est pas le cas, ne désespérez pas, il existe des solutions. Vous pouvez par exemple utiliser un filtre à eau grise (ici un modèle Biolan)

Photo : crédit http://www.biolan-france.com/filtres-agrave-eaux-grises-domestiques-biolan.html)

Bac à eau > réservoir pour Tiny house.

Bac avec filtre à eaux grises

Attention, pour l’assainissement non collectif, il existe une règlementation http://www.assainissement-non-collectif.developpement-durable.gouv.fr/recueil-de-textes-r107.html)

 Bac à eau > réservoir pour Tiny house.

         3-Les toilettes

Ce n’est pas forcément l’aspect qui fait le plus rêver dans une Tiny. Même si l’on peut avoir des toilettes classiques, que ce soit pour une raison écologique ou pour une question d’évacuation, ce n’est pas la solution à privilégier.

Tout naturellement les toilettes sèches sont à privilégier. Elles ne nécessitent pas d’eau. Malgré ce que l’on peut en penser, elles sont hygiéniques et ne dégagent aucune odeur.

CatégorieOrganisation

Architecte d'intérieur spécialisée dans le micro-habitat. Passionnée de création, de DIY et de développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *