Ti Colibri, la Tiny des îles !

Un projet de Tiny house, destination la Martinique !Un projet de Tiny house, destination la Martinique !

Dans cette interview, je vous présente la Tiny house de Karen qui a pour projet de s’installer à la Martinique.

Questions d’ordre général 
 

1) D’où vous vient cette idée de construction ? Tôt sensibilisée sur la protection de la nature, je me suis intéressée à différentes solutions possibles pour réduire mon impact sur l’environnement. Au gré des lectures, rencontres, conférences et autres échanges de connaissance, je suis tombée sur le sujet des tiny houses et j’ai eu un déclic il y a un an et demi environ, je me suis dit : “c’est exactement ce qu’il me faut” !

Combien de temps entre la première idée et le lancement réel de votre projet ? 6 mois. J’ai eu l’idée en mars 2016 et j’ai commencé mes travaux en août de la même année.
Quel a été l’élément déclencheur pour passer à la réalisation ? Le fait qu’un ami très bon bricoleur me propose de m’accompagner dans mon projet d’autoconstruction car je n’avais aucune connaissance en construction d’ossature bois au début du projet. D’ailleurs, je n’avais même jamais planté un clou ou utilisé une visseuse.
2)  Dans quelle situation étiez-vous avant ? En location dans un appartement de 30m2.
3) Quelles ont été les problématiques ? N’étant pas spécialiste, j’ai dû faire énormément de recherches, apprendre tout un vocabulaire propre à l’univers de la construction d’ossature bois et du bricolage. Une des étapes les plus compliquées a été l’utilisation du logiciel Sketchup pour faire les plans 3D. Certains le trouvent très intuitif, personnellement j’ai eu beaucoup de mal à comprendre le fonctionnement du logiciel et à l’utiliser. Il y a aussi eu une période compliquée où je me suis épuisée à faire des extensions de murs parce que je me suis aperçue que mes murs n’étaient pas assez hauts pour qu’au final l’ami qui m’aidait à faire mes travaux me montre que ma visseuse était mal réglée et que c’est pour cette raison que j’avais autant de difficultés à fixer mes montants !
Avez-vous trouvé des solutions à ces problématiques ? Oui, principalement, en persévérant malgré les difficultés, en m’acharnant malgré la fatigue.
Comment avez-vous mis en place ces solutions ?
En restant positive et en demandant de l’aide lorsque c’était nécessaire.
Quels ont été les aboutissements ? Une jolie tiny house qui me ressemble et dans laquelle j’ai hâte de déménager pour vivre de mon idéal de “sobriété heureuse” (cf. Pierre Rabhi).
4 ) Quelle a été la durée de construction ? Elle n’est pas tout-à-fait finie mais cela m’a pris un an et 2 mois pour arriver à un résultat habitable (en considérant que j’ai pu travailler sur mon chantier uniquement pendant les week-ends car je travaille à temps plein le reste de la semaine). Il me reste à finir l’aménagement intérieur (déco et mobilier).
5) Combien de personnes vivent dans cette habitation ? de façon permanente : une (moi) et de façon ponctuelle : deux (mon copain me rejoint plusieurs week-end par mois)
6) Pour une construction de ce type, quel est le prix moyen au m² ? 15 000 euros
7) Avez-vous fait appel à un professionnel de la construction pour votre projet ? non J’ai été aidée par un ami très bon bricoleur (qui a fabriqué sa maison en ossature bois) sur la 1ère moitié du chantier et un 2e ami artisan dans le bâtiment pour la 2e moitié du chantier.
8) Quelles sont les contraintes pour cette construction ? La contrainte principale est le poids; il ne faut pas dépasser 3,5 tonnes, cela implique aussi d’avoir le permis BE et un véhicule tracteur adapté (je prévois de passer mon permis et de louer le véhicule lors des déplacements). D’autres contraintes s’imposeront ensuite car je prévois de retourner en Martinique dont je suis originaire, avec ma tiny house baptisée Ti Colibri (envoi par navire roulier). Cela implique de prévoir un système d’attache solide en cas d’intempéries (ou sinon de la mettre à l’abri en cas de vents trop forts) et il y a certaines préconisations à respecter dans le cadre des normes anti-cycloniques.
9) Faut-il obtenir certaines autorisations ? A ma connaissance, une autorisation de la mairie est nécessaire si l’on souhaite établir sa tiny house plus de 3 mois sur un même terrain durant l’année.
10) Faut-il avoir de l’expérience dans la construction pour prétendre à créer sa propre tiny Oui et non : dans mon cas je n’avais aucune expérience cependant je me suis entourée de personnes expérimentées pour palier mon manque de connaissance. J’ai pu constater que ce n’était pas compliqué en revanche, je n’aurais pas pu deviner par magie tout ce que j’ai appris en étant accompagnée par mes deux amis bricoleurs. Il y a donc toute une logique et une expérience de bricolage à acquérir.
A – Avez-vous acheté des plans pour réaliser votre tiny house ou les avez-vous faits vous-même? Je les ai fait moi-même après une période de recherches intensives sur plusieurs mois qui m’a permis de découvrir de nombreuses sources d’inspiration. J’ai tenu à les faire moi-même car je voulais qu’elle me ressemble et qu’elle réponde pleinement à mes besoins.
B – Comment avez-vous fait pour avoir/trouver toutes les compétences nécessaires (menuiserie, électricité, plomberie, …)Deux amis : un très bon bricoleur (ayant construit sa propre maison en ossature bois) et un artisan dans le bâtiment.
11) Quels sont les aspects écologiques du projet ? J’ai essayé de choisir des matériaux sains pour l’environnement dans le mesure du possible (bois, isolation en fibre de bois, et autres éléments acquis via des magasins spécialisés en construction écologique tels que du vitrificateur, du frein vapeur….; j’ai aussi prévu des toilettes sèches; un système de nettoyage des eaux grises avec de la paille bio, du charbon, du sable et des plantes (cela implique que j’utilise uniquement des produits cosmétiques et ménagers naturels, que je fabrique moi-même; j’ai opté pour de petits équipements électroménagers afin d’économiser l’énergie).
Une Tiny house sur mesure et bien étudiée.

Une Tiny house sur mesure et bien étudiée.

 Questions sur l’aspect extérieur : 
1) Quels matériaux extérieurs utiliser pour ce genre de construction ? Montants en bois, bardage en bois et/ou métallique, bac acier pour le toit.
2) Quelle est la durée de réalisation pour le bâti ? Pour ma part, j’ai mis un peu moins d’un an pour mettre ma tiny house hors d’eau hors d’air.
3) Faut-il réaliser des fondations spécifiques pour ce type d’habitation ? Non; en revanche il faut s’équiper d’une bonne remorque double essieux.
4) Une terrasse peut-elle être facilement intégrée à l’ensemble ? oui sans souci, c’est ce que je prévois de faire à plus long terme.
5) Quel type de toiture recommandez-vous (toiture plate, traditionnelle…) ? Je ne m’estime pas assez experte en la matière pour recommander un type de toiture en revanche les constructeurs professionnels recommandent du bac acier.
6) Quelles sont les normes extérieures à respecter pour une tiny house sur roues ? Pas plus de 3,5T – 2,55m de large max – 4,20m de haut max.
7) Quelles sont les contraintes pour le transport ? Avoir un véhicule tracteur adapté et le permis EB. Bien équilibrer la tiny house afin qu’elle ait une tenue de route correcte.
8) Quelle est la hauteur maximale autorisée pour ce genre de construction ? Je dirais plutôt que la hauteur “recommandée” est de 4,20m afin de passer sous les ponts sans trop de soucis.
A – Quelle isolation avez-vous choisi? pourquoi? Fibre de bois et chanvre pour l’inertie et un confort aussi bien en hiver qu’en été.
B – Si c’est une tiny house sur roue, comment avez-vous fait pour respecter le poids maximal? J‘ai été assez téméraire et ai fait des choix pas toujours en faveur de la légèreté au début, car je souhaitais que ma petite maison soit assez lourde pour ne pas s’envoler comme une plume en cas de grands vents. Cependant, j’ai fait une pesée intermédiaire lorsqu’elle état hors d’eau, hors d’air et j’ai ensuite favorisé des solutions légères pour l’aménagement intérieur afin de ne pas dépasser les 3,5 tonnes obligatoires : revêtement mural en tissu, douche en résine; et 2e mezzanine en filet d’intérieur (en projet).
C – Est-ce une tiny house autonome ou a-t-elle besoin d’être connectée aux différents réseaux? Si oui, pourquoi ce choix? Pour commencer elle devra être connectée, et dans un 2e temps lorsque je déménagerai en Martinique je la rendrai autonome.
Questions sur l’aspect intérieur :
1) Quelle est la superficie de votre habitation ? Pour le moment 15m2 mais à terme 20 m2 lorsque j’aurai installée la 2e mezzanine en filet d’intérieur.
2) Votre construction contient-elle un étage ou est-ce un projet de plain-pied ? Combien de chambres possède votre habitation ? Pour le moment une chambre en mezzanine et à terme deux chambres en mezzanine.
3) Avez-vous fait appel à un professionnel pour réaliser votre projet intérieur ? Oui et non (un ami artisan dans le bâtiment)
4) Les rangements intérieurs sont-ils tous réalisés sur mesure ? en partie oui.
5) Quel est en moyenne le budget qu’il faut prévoir pour agencer un intérieur ? Je n’ai pas assez de recul car je suis actuellement à cette étape.
Quels sont les revêtements de sol utilisés ? parquet en épicéa.
A – Quel type de chauffage avez-vous choisi et pourquoi? Un petit chauffage électrique bain d’huile pour l’inertie (500 watts).

 L’après 
A – Qu’avez vous appris lors de votre constructionJ’ai appris qu’avec une bonne dose de motivation et d’optimisme, on peut réaliser des projets que l’on aurait crus impossibles auparavant. Croire en soi et croire en ses projets permet d’avancer et de rassembler autour de soi d’autres personnes qui y croient aussi et nous accompagnent dans nos aventures.

Si vous aviez à recommencer votre projet, que feriez-vous de manière différente ? Je mettrais ma porte sur un grand mur et non sur un petit pour optimiser l’espace :D. Je vérifierais bien mes plans et la réalisation afin de ne pas avoir à faire des extensions de murs.
B – Quels défis avez-vous dû surmonter par rapport à la nécessité d’être plus minimaliste ? Mon plus gros défis reste à relever (d’ici quelques jours) : il s’agit de parvenir à dire adieu à des caisses entières de classeurs, cahiers, et autres documents d’études supérieures que j’avais soigneusement gardés ainsi que de nombreux livres.
C – Qu’avez vous appris sur vous-même lors de ce projet? Que ma maladresse n’est pas un frein car j’ai pu la surmonter en auto-construisant ma micro-maison (et en étant bien accompagnée) 😉 ; que j’aime bricoler (contre toute attente); que j’ai eu raison de cultiver la positivité et l’optimisme car cela m’a permis de ne jamais me décourager tout au long du projet. A travers ce projet j’ai requestionné mes habitudes, mes envies, mes besoins, et identifié des points d’amélioration pour vivre totalement en adéquation avec mes valeurs.
D – Des anecdotes à partager sur votre projet? Le moment où on a monté le 1er mur et où je me suis aperçue que les fenêtres étaient trop imposantes et basses pour fixer mon plan de travail comme prévu. Du coup j’ai dû changer mes plans; échanger les autres fenêtres pour des plus petites et mettre la cuisine sur le mur d’en face.
E – Quels sont vos futurs projets? Emménager dans ma tiny house fin octobre 2017; déménager en Martinique avec Ti Colibri d’ici un an – un an et demi et travailler sur le développement d’un projet d’éco-tourisme en lien avec les habitats alternatifs.
F – Si vous n’aviez qu’un seul conseil à donner à nos lecteurs, quel serait-il? Faites beaucoup de recherches avant de vous lancer et n’hésitez pas à tester un séjour court en tiny house et/ou à en visiter pour être sûrs que cela correspond bien à vos besoins.
G – Qu’aimez-vous le plus dans votre tinyhouse? Sa simplicité.
CatégorieInterview
Auteur

Architecte d'intérieur spécialisée dans le micro-habitat. Passionnée de création, de DIY et de développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *