La levée des murs de la Tiny House

Assemblage des sections de bois pour former l'ossature de la Tiny house pour moins de 12000 euros !

Construire les murs c’est sympa mais plus le temps passe, plus on devient impatient de voir se dessiner les volumes à l’intérieur de l’habitation.

Choisir le bon moment

L’un des plaisirs quand on construit en extérieur est de bâcher et débâcher. Tant qu’il n’y a pas de mur de levé, cela reste relativement facile. La mission devient quasi impossible dès que l’on a commencé à dresser l’ossature.
L’idée est donc d’assembler rapidement tous les murs, de faire le toit et de poser le pare-pluie le plus rapidement possible.

Seulement, cette année, le temps est capricieux. Les périodes de fortes températures alternent avec les orages. Difficile de trouver un créneau de plusieurs jours où en plus famille et amis pourront venir en renfort.

L’appréhension du dernier moment

Pour des raisons de facilité de manipulation, j’ai choisi de construire les plus grands murs en plusieurs morceaux. Qui dit plus de morceaux dit plus de risques au niveau de l’assemblage.
On a beau mesurer et vérifier plusieurs fois, il reste toujours une petite peur d’être passé à côté de quelque-chose et de devoir modifier l’ossature durant la levée des murs.

La levée

A grands renforts de bras et de serre-joints, la levée commence. C’est un moment un peu magique où tout ce que l’on a préparé depuis des semaines, s’anime et prend forme.

Première satisfaction, les deux premiers morceaux s’assemblent parfaitement et sont d’équerre! Première petite victoire de la journée.

Mais une difficulté arrive pour fixer le caisson sur les passages de roues. Afin de garder une surface plane le plus longtemps possible, j’ai décidé de les mettre en place au dernier moment. Les vis de fixation sont très longues (200 mm) et cruciformes car je n’ai pas réussi à en trouver au format torx (étoile) en petite quantité. Enfoncer de telles vis n’est pas aisé. Même en les graissant, les faire rentrer de façon rectiligne est compliqué.

Le prochain mur pose un peu plus de problème. Il est légèrement trop haut. Il est à 5° mais la découpe a été faite du mauvais côté. Heureusement il est toujours plus simple de recouper un tronçon de bois que de le rallonger. En quelques minutes et coups de scie à onglet, c’est corrigé et les murs s’assemblent petit à petit.

Le soir arrive et l’ensemble des murs est assemblé et fixé au sol. Le tout est de niveau et bien équerré. Pour l’instant la vue est magnifique et l’on peut voir les étoiles en levant la tête. Prochaine étape: mettre en place l’ossature du toit.

Le projet de construction d’une Tiny house pour moins de 12000 euros continue:
La levée des murs.

Catégorietiny10k

Architecte d'intérieur spécialisée dans le micro-habitat. Passionnée de création, de DIY et de développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *